SAI Madagascar webinar reinforces financial autonomy and effective scrutiny

The Court of Accounts of Madagascar, in accordance to UN SDG16, is reinforcing its financial autonomy to ensure independence and effective scrutiny of government expenditure. (Antananarivo, 27 May 2021)

On 26 & 27 May 2021, the Court of Accounts of Madagascar, the INTOSAI Development Initiative (IDI) and the Court of Accounts of Morocco hosted a Webinar as part of a $4m capacity building project funded by USAID.

The Webinar focused on the budgetary procedures that the Court of Accounts (#SAI) will put in place to secure the financial resources necessary for achieving its mission, and the principles of performance, transparency and accountability by which it will manage its resources Participants learned more about how the Court of Accounts should be perceived as a credible and useful institution. It should produce relevant audit reports and accounts judgements, and add value to citizens by reducing waste and mismanagement and combating fraud and corruption.

The Court of Accounts will take action to improve operational and financial planning and to engage with National Assembly and Civil Society Organizations to obtain the necessary budget resources to promote public audit and accountability.

 

Antananarivo, 27 mai 2021: La Cour des comptes de Madagascar, conformément au #ONU et #ODD16, renforce son autonomie financière pour assurer l’indépendance et un contrôle efficace des dépenses publiques.

Les 26 et 27 mai 2021, la Cour des comptes de #Madagascar, l’Initiative de développement de l’INTOSAI (#IDI) et la Cour des comptes de #Morocco ont organisé un webinaire dans le cadre d’un projet de renforcement des capacités financé par #USAID avec 4 Mio USD.

Le Webinaire s’est concentré sur les procédures budgétaires que la Cour des comptes (#SAI) doit mettre en place pour sécuriser les ressources financières nécessaires à la réalisation de sa mission. Les participants ont souligné que la Cour des comptes de Madagascar gérera ses ressources selon les principes de performance, de transparence et de responsabilité. En outre, la Cour des comptes devrait être perçue comme une institution crédible et utile. La Cour devrait produire de rapports d’audit et de jugements de comptes pertinents ; il devrait ajoutera de la valeur aux citoyens en réduisant le gaspillage et la mauvaise gestion et en luttant contre la fraude et la corruption.

La Cour des comptes prendra des mesures pour améliorer la planification opérationnelle et financière et collaborer avec l’Assemblée nationale et les organisations de la société civile afin d’obtenir les ressources budgétaires nécessaires pour promouvoir la vérification et la reddition de comptes publiques.